La ventilation refroidit des générateurs militaires pendant la phase de test

Au fin fond des Ardennes belges se trouve un entrepôt d’équipement militaire impressionnant. Y vont et viennent notamment des générateurs de tous formats dont la capacité et la sécurité sont mises à l’épreuve dans des cabines de test à ventilation.

Une cabine de test à ventilation assure la sécurité

Les cabines de test à ventilation permettent de tester la sécurité et la capacité des générateurs militaires. Ces essais doivent bien sûr se faire dans un environnement sûr. C’est pourquoi nous avons conçu et construit une cabine dans laquelle le client peut faire tourner ses générateurs à plein régime, à puissance maximale, sans que l’ensemble ne surchauffe. Nos ingénieurs ont dû opter pour un travail sur mesure car l’espace de test était très exigu.

La chaleur extraite est exploitée

Pour refroidir les générateurs pendant et après le test, nous apportons de l'air frais par-dessus. L’air chaud s'évacue ensuite de deux manières : nous récupérons une première partie pour chauffer ’unité de service voisine, et une deuxième partie trouve son chemin vers l’extérieur via un système d’extraction. Durant les chauds mois d'été, nous avons en outre mis en œuvre une dérivation qui expulse l’air vers l’extérieur.

Pendant les essais se dégagent cependant des gaz dangereux, de l’oxyde d'azote par exemple, qui se transforme en acide sulfurique en cas de refroidissement extrême. Par conséquent, nous avons prévu une sortie spéciale pour ne récupérer et ne souffler à l’extérieur que l'air pur.

 

Propriétés techniques

  • Débit de refroidissement max. : 30 000 m³/h
  • Température d'aspiration max. : 35 °C
  • Température max. dans la cabine : 50 °C
  • Débit de refroidissement de récupération max. : 8 000 m³/h