Laboratoire en dépression suite à sa ventilation

Le laboratoire de cet acteur mondial en technologie des matériaux était en dépression constante. Un système de ventilation sur mesure a permis de rétablir un équilibre au niveau de l’air.

Un système de ventilation pour un bon équilibre au niveau de l’air

Un système de ventilation unilatéral, se bornant à faire sortir l’air vicié, plaçait le laboratoire de notre client en dépression constante. Il n’était parfois même plus possible d’en ouvrir la porte. En hiver, la dépression entraînait des températures fraîches.

C’est pourquoi nous avons mis au point un nouveau système de ventilation permettant de compenser les quantités d’air extrait par un apport de nouvel air propre. Afin que le débit d’air injecté soit équivalent au débit extrait, nous avons placé un régulateur de fréquence aussi bien sur le ventilateur d’apport d’air que d’extraction. Celui-ci mesure à tout moment le débit pour adapter le débit de l’air injecté dans la pièce.

L’apport d’air frais est constamment ajusté en fonction de la pression et du nombre de hottes utilisées.

Une ventilation avec récupération de chaleur

Sur le toit du bâtiment abritant le laboratoire, nous avons installé un groupe de traitement de l’air qui injecte l’air frais à l’intérieur. Afin que la nouvelle installation soit efficace en termes d’énergie, nous avons mis au point un échangeur de chaleur à plaques, qui récupère 80 % de la chaleur de l’air extrait pour réchauffer l’air injecté. Si la chaleur récupérée ne suffit pas, car il fait trop froid dehors, la batterie de chauffage intégrée, raccordée à la chaudière de chauffage central existante, fournit les quelques degrés manquants.

Propriétés techniques

  • Débit d’air maximal : 11 780 m3/h
  • Puissance calorifique : 85 kW
  • Chaleur de récupération : 80 %
  • Conduits textiles pour l’apport d’air
Callens ventilatie HVAC labo
Callens ventilatie HVAC labo